La pêche miraculeuse

AquaBounty, Charlettotown, IPE

L’aquaculture, c’est-à-dire l’élevage d’espèces aquatiques alimentaires au sein d’un système aménagé à cet effet (par opposition à la simple prise en milieu sauvage), fournit aujourd’hui plus de 50 % des produits de la mer que les humains consomment à l’échelle mondiale. Selon les statistiques officielles des pêcheries, 82 % des stocks de poissons sauvages de la planète sont surexploités, réduits ou en voie de disparition, alors que la demande en produits de la mer continue de monter en flèche. La population mondiale, qui est en expansion et doit atteindre les neuf milliards de personnes d’ici 2050, continue de peser sur les pêches, de moins en moins abondantes. La croissance a en grande partie lieu dans les pays en développement, où les nouvelles classes moyennes adoptent un régime de meilleure qualité, plus protéiné. La preuve des bienfaits pour la santé d’intégrer des produits de la mer à son alimentation quotidienne n’est plus à faire, et cela intensifie encore la demande. Comme le poisson est l’un des aliments qui se transforment le mieux en protéines comestibles utiles, l’aquaculture constitue vraisemblablement une réponse de choix à l’appétit croissant de la population.