Le Comité de l’industrie des vaccins

L’INDUSTRIE DU VACCIN UNIE DANS LA RECHERCHE DE SOLUTIONS CONTRE LA COVID-19

Les membres du comité de l’industrie du vaccin (CIV) du Canada reconnaissent collectivement la responsabilité qu’ils ont de travailler en étroite collaboration avec le gouvernement du Canada pour protéger la santé publique et atténuer les effets de la COVID-19. Le CIV s’affaire avec Santé Canada et l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) à mobiliser l’ensemble des ressources scientifiques et industrielles pour faire face à la crise actuelle. L’objectif est de maintenir l’approvisionnement actuel en matière de vaccins pour toutes les maladies évitables par la vaccination au Canada. C’est avec fierté que les membres du comité continueront à jouer leur rôle et à collaborer avec tous les paliers de gouvernement, la communauté scientifique et les organismes publics en vue de l’élaboration de solutions aux besoins actuels et futurs du Canada en matière d’approvisionnement en vaccins. Notre industrie est déterminée à partager son expertise scientifique, ses compétences techniques et ses capacités de production et à les consacrer à cette crise de santé publique mondiale sans précédent. Les exemples suivants donnent une idée du type de collaboration industrielle de pointe qui a cours actuellement.

ASTRAZENECA

AstraZeneca a récemment annoncé une entente historique en vue d’une collaboration avec l’université d’Oxford pour la mise au point et la distribution d’un éventuel vaccin recombinant à adénovirus (AZD1222) destiné à prévenir l’infection par le coronavirus. En outre, grâce à l’expertise scientifique de la société en matière de maladies infectieuses et à sa technologie exclusive de recherche d’anticorps, AstraZeneca a travaillé à isoler des anticorps monoclonaux ayant le potentiel de reconnaître le virus du SRAS-CoV-2, de s’y fixer et de le neutraliser.

BIODEXTRIS

Biodextris est un CDMO qui offre des services d’élaboration de procédés et d’analyses de composés biologiques, notamment dans le domaine des vaccins et des adjuvants. La société explore actuellement des possibilités de collaboration dans le cadre de son programme de vaccins nasaux ciblant les muqueuses afin de créer un vaccin efficace contre le SRAS-CoV-2, qui enrayerait la propagation de la COVID-19.

GLAXOSMITHKLINE (GSK)

La première réaction de GSK à l’épidémie de COVID-19 a été de mettre sa technologie en matière d’adjuvants vaccinaux à la disposition des scientifiques et des organisations travaillant sur les candidats-vaccins. GSK collabore actuellement avec cinq entreprises et groupes de recherche partenaires dans le monde entier. L’entreprise participe également au nouveau projet de recherche collaboratif que constitue l’accélérateur de traitements contre la COVID-19. Pour en savoir plus [en anglais].

IMV

IMV Inc. œuvre à la mise au point d’un vaccin contre le SRAS-CoV-2 à partir de sa plateforme DPX, unique en son genre, qui active la réaction des lymphocytes B et T, même chez les adultes âgés ou immunodéprimés. Entièrement synthétique, le vaccin DPX-COVID-19 devrait pouvoir être développé et produit rapidement à grande échelle et être administré aux premiers patients au cours de l’été 2020. Pour en savoir plus [en anglais].

JANSSEN

Johnson & Johnson, par l’intermédiaire de son groupe Janssen Pharmaceutical Companies, prévoit commencer les essais cliniques chez l’homme de son principal candidat-vaccin contre la COVID-19 au plus tard en septembre 2020. L’entreprise estime aussi que les premiers lots d’un vaccin contre la COVID-19 pourraient être prêts pour une autorisation d’utilisation d’urgence au début de 2021, ce qui constitue un délai extrêmement court par rapport au processus habituel de développement d’un vaccin. Pour en savoir plus.

MEDICAGO

Medicago, une société biopharmaceutique qui a son siège à Québec, a annoncé qu’elle avait réussi à produire une particule pseudo-virale (PPV) du coronavirus seulement 20 jours après avoir obtenu le gène du SARS-CoV-2 (le virus causant la COVID-19). La production de la PPV est la première étape du développement d’un vaccin contre la COVID-19. On réalisera maintenant des tests précliniques pour s’assurer de son innocuité et de son efficacité. Pour en savoir plus.

MERCK

Merck fabrique une gamme de médicaments et de vaccins contre les maladies infectieuses. La société déploie des efforts scientifiques considérables en vue de la mise au point de traitements et de vaccins sûrs et efficaces contre la COVID-19. Merck a également mobilisé ses partenaires de recherche et ses réseaux à travers le Canada pour appuyer les projets de recherche liés à la COVID-19.

PFIZER

Pfizer a défini un plan en cinq axes [en anglais] invitant l’industrie biopharmaceutique à collaborer pour lutter contre la COVID-19. Ce plan aidera les scientifiques à mettre au point des traitements et des vaccins visant à protéger l’humanité contre cette pandémie qui progresse et à préparer l’industrie à réagir aux futures crises sanitaires mondiales. Dans le cadre de ce plan, Pfizer et BioNTech mènent actuellement des essais cliniques de phase 2 b/3 pour le candidat-vaccin à base d’ARNm BNT162 de BioNTech, qui est en cours de développement. Ce vaccin aidera à prévenir l’infection par la COVID-19.

Le 5 août 2020, Pfizer et BioNTech ont annoncé un accord avec le gouvernement canadien pour fournir le candidat-vaccin à base d’ARNm BNT162 contre le SRAS-CoV-2, sous réserve d’essais cliniques concluants et d’une obtention de l’approbation réglementaire, et ce, au cours de l’année 2021. Pfizer Canada travaille actuellement en parallèle avec les parties prenantes canadiennes à définir comment ce vaccin pourra être commercialisé et accessible à la population du pays.

SANOFI PASTEUR

Sanofi Pasteur tirera parti de travaux antérieurs d’élaboration d’un vaccin contre le SRAS, qui pourraient ouvrir la voie à une avancée rapide pour la mise au point d’un vaccin contre la COVID-19. L’entreprise collaborera avec la Biomedical Advanced Research and Development Authority (BARDA), qui fait partie du bureau du secrétaire adjoint à la préparation et à l’intervention (du ministère américain de la Santé et des Services sociaux), ce qui constituera un renforcement de son partenariat de longue date avec BARDA. Vous trouverez de plus amples informations ici.

SEQIRUS

Seqirus fait partie du groupe CSL, qui s’est associé à la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI) et à l’Université du Queensland en Australie pour accélérer le développement, la fabrication et la distribution d’un candidat-vaccin contre la COVID-19. Celui-ci s’appuie sur la technologie d’adjuvant MF59® de Seqirus, qui a fait ses preuves. La société s’emploie aussi, auprès d’autres partenaires universitaires et gouvernementaux, à déployer ses capacités en vue de participer plus avant à la lutte contre la COVID-19. Pour en savoir plus [en anglais].

VALNEVA

Valneva, une société spécialisée dans la mise au point de vaccins axés sur la prévention des maladies infectieuses qui représentent d’importants besoins médicaux non satisfaits, et Dynavax Technologies Corporation, une société biopharmaceutique spécialisée dans le développement et la commercialisation de nouveaux vaccins, collaborent à la mise au point d’un candidat-vaccin inactivé et hautement purifié contre le nouveau coronavirus qu’est le SARS-CoV-2. Pour en savoir plus.

VBI

VBI et le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) ont annoncé la conclusion d’une convention de recherche collaborative visant la mise au point d’un candidat-vaccin offrant une protection « pan-coronavirus », ce qui inclut le virus responsable de la COVID-19. La mise au point du vaccin se fonde sur les résultats cliniques sûrs et efficaces du programme de particules pseudo-virales enveloppées (eVLP) de VBI. Pour en savoir plus [en anglais].

VIRICA BIOTECH

Virica aimerait collaborer avec des entreprises de mise au point de vaccins à base de virus qui cherchent à augmenter leur capacité de fabrication. Virica fournira des quantités d’évaluation de son viro-sensibilisateur VSe dans le cadre d’une entente de transfert de matériel afin de faciliter l’essai et l’utilisation de sa technologie dans la production de vaccins. La société travaillera en étroite collaboration avec des partenaires s’appuyant sur des procédés de fabrication uniques pour la création des formulations de VSe et les accompagnera dans leur processus réglementaire, le cas échéant. Pour en savoir plus [en anglais].

VIDO-INTERVAC

Les chercheurs de VIDO-InterVac ont été les premiers au Canada à isoler le virus de la COVID-19, en collaboration avec l’ASPC et Sunnybrook, et ils travaillent à un candidat-vaccin ciblant le nouveau coronavirus. Des résultats récents ont démontré que le vaccin induisait une forte réponse immunitaire, générait des anticorps neutralisants et réduisait la présence du virus dans les voies respiratoires supérieures à des niveaux presque indétectables. VIDO-InterVac se réjouit de ces résultats et poursuit son travail en vue de l’approbation réglementaire du vaccin.

Les organismes externes peuvent obtenir l’accès aux installations de confinement de niveau 3 de VIDO-InterVac au moyen d’une demande de contrat. Pour en savoir plus [en anglais].

La voix du Canada en matière de vaccins

Le CIV réunit les principaux développeurs et fournisseurs de vaccins du Canada. Ses membres prennent une part active aux travaux des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux pour faciliter l’accès et la disponibilité, pour tous les Canadiens, de tous les vaccins actuels et nouveaux. Le Comité fait aussi la promotion de la recherche de haute qualité sur les vaccins et de l’excellence canadienne dans l’élaboration, la fabrication et la distribution de vaccins. Il aide à accroître la sensibilisation à la valeur des vaccins pour le système de santé canadien et à mettre en valeur les travaux de l’industrie canadienne des virus pour améliorer la santé des Canadiens et des habitants des pays en voie de développement.

Les principales activités en matière de politique gouvernementale visent :

  • Les politiques canadiennes en matière d’approvisionnement et de sécurité des réserves qui assurent la disponibilité des vaccins;
  • Mise en oeuvre d’une stratégie nationale d’immunisation;
  • L’assurance que le Canada dispose d’un système de délivrance des brevets de vaccins concurrentiel sur le plan international.

Pour plus des renseignements sur le comité de l’industrie des vaccins (CIV) contactez Ron Boch.